Livre de cuisine internationale (2021)
ePUB

Livre de cuisine internationale (2021)

Epub, PDF, Doc, TXT, MP3, FB2, PDB, RTF, Kindle

Télécharger Livre de cuisine internationale (2021) - Joao Vasconcelos Costa & Edson Bambo Ebook

L'été est un bon moment pour rattraper son retard sur l'écriture. Lors de la rédaction de ma dernière recette surMien page de dictons, sur mon site (mes recettes ou, le cas échéant, recettes de famille J'ai remarqué que c'était le numéro 114, je crois dans cinq ans. C'est beaucoup, d'autant plus que presque tous ont été bien testés le week-end avec les critiques exigeantes de la brune.

Ils continueront à rester sur le site au fur et à mesure de leur entrée, mais je pense que cela vaut la peine d'une compilation organisée. Je n'invoque aucun droit d'auteur. Je veux que tout le monde profite de l'occasion pour manger un peu mieux. Aussi pour s'amuser, éduquer le palais, se cultiver dans la recherche de quelques connaissances gastronomiques, rivaliser avec des amis, car la pratique de la cuisine, par des amateurs, c'est tout cela. Les professionnels sont autre chose.

Comme il s'agit d'une simple compilation d'objets que j'ai inventés, selon les besoins et l'humeur du moment, ce n'est pas une collection cohérente. Ils ne sont organisés que par grandes sections et, dans chacune, par ordre chronologique. Dès le départ, c'est une compilation déséquilibrée dans la composition des différentes sections dont un livre de recettes doit être composé. Le manque de desserts est remarquable. Ce sont des repas du dimanche midi, généralement toujours avec des fruits ou du fromage. Sweet était pour le dîner et avec la modération d'un diabétique.

Aussi pour le dîner, selon nos habitudes alimentaires, des soupes ont été laissées, c'est pourquoi elles sont souvent riches et très nutritives. Beaucoup ne sont pas enregistrés ici, car ce ne sont pas mes recettes, juste des adaptations. D'autres seraient des soupes traditionnelles, classiques, que j'aime beaucoup et que je fais souvent, comme la soupe à l'oignon française, la gulache hongroise, le borchtch slave, le ministre italien, etc.

Je n'ai pas fait de choix ni d'autocensure. Il y a de tout ici, car c'est ce qui s'est passé au jour le jour, sans règles, une journée de paresse ou une journée de soins. Il y a des choses très simples, parfois juste une touche de personnalisation d'une recette connue, d'autres fois plus engagées dans l'invention.

C'est pourquoi je trouve ça drôle, ça dépeint la variété des motivations et des états d'un cuisinier. Parfois c'était «on ne reverra jamais le film?», D'autres fois «on est déjà en retard pour le spectacle» (bien sûr, dans les deux cas, observations oubliées par le plaisir du goût commun de bien manger). C'est pourquoi tout va "beaucoup", pour que les lecteurs fassent un petit effort pour voir quelle recette correspond à leur journée et à leur disposition.

Cette source de revenus se traduit par quelque chose d'avantage pour les lecteurs. Ce sont, en général, des choses simples et relativement rapides à faire, pratiquement uniquement avec ce que vous avez dans le réfrigérateur et avec ce que vous avez sorti du congélateur la veille. Dans les jours de manque de temps, regardez aussi le réfrigérateur, où il devrait toujours y avoir quelque chose pour un bon "chop suey", quelque chose comme 15 minutes. Aussi, à la portugaise, pour de bons vieux vêtements.